Évolution de l'abondance des populations d'oiseaux forestiers

Évolution de l'abondance des populations d'oiseaux forestiers

12 % des oiseaux communs forestiers ont disparu de métropole entre 1989 et 2021.

-12 %

sur la période 1989-2021

Imprimer la fiche Imprimer la fiche
Pourcentage en tendance sur la période 1989-2021 Origine des données : Programme STOC de Vigie Nature / Traitements : CESCO - PatriNat, juin 2022
Pourcentage en tendance sur la période 1989-2021 MNHN - CESCO, 2015. Traitements : SDES, 2016.
Nom complet de l'indicateur : Évolution temporelle de l'abondance des populations d'oiseaux communs spécialistes des milieux forestiers
Définition:
Cet indicateur correspond à la moyenne des taux de variations des populations d’oiseaux communs spécialistes des milieux forestiers échantillonnées annuellement de manière standardisée. Les zones d’écoute sont largement réparties et abondamment échantillonnées dans le cadre du protocole de Suivi Temporel des Oiseaux Communs (STOC). Une espèce est considérée comme spécialiste lorsqu’au moins les deux tiers de ses effectifs sont concentrés dans un seul habitat. Espèces spécialistes des milieux forestiers (24) : Pic épeiche, Pic mar, Pic cendré, Pic noir, Fauvette mélanocéphale, Pouillot de Bonelli, Pouillot siffleur, Pouillot véloce, Pouillot fitis, Roitelet huppé, Roitelet triple-bandeau, Sittelle torchepot, Grimpereau des jardins, Grimpereau des bois, Troglodyte mignon, Grive musicienne, Grive draine, Rouge-gorge familier, Mésange huppée, Mésange noire, Mésange nonnette, Mésange boréale, Grosbec casse-noyaux, Bouvreuil pivoine.
Milieux
Milieux forestiers
Pressions
Pollutions
Destruction et fragmentation des habitats
Exploitation des ressources
Espèces exotiques envahissantes
Changement climatique
Politiques
Gestion des espaces naturels
A quelle(s) question(s) répond cet indicateur
Quels sont l'état et la dynamique de la biodiversité en forêt ?
Interprétation de l'indicateur
Les espèces spécialistes d’un habitat ont des exigences écologiques plus strictes que les espèces généralistes et une gamme de conditions environnementales plus étroite. En cas de perturbations, ces espèces sont plus affectées que les espèces généralistes a priori plus tolérantes aux changements. Une diminution de l'abondance des espèces spécialistes est le reflet d’une perturbation des habitats, qualitative ou quantitative, par exemple une diminution des ressources alimentaires, une augmentation du dérangement, ou une réduction de la disponibilité en sites de nidification. En ce qui concerne les oiseaux spécialistes des milieux forestiers, la baisse constatée entre 1989 et 2019 est nulle : on observe donc une relative stabilité de l’abondance des populations d’oiseaux forestiers sur cette période. En parallèle, on note une diminution plus importante des populations d’oiseaux spécialistes d'autres milieux (bâtis, agricoles ; cf. fiche) et une hausse des espèces généralistes. ONF, 2011. Bilan patrimonial des forêts domaniales (hors DOM). Editions ONF, 180 p..
Code indicateur SNB-TMF-15-AOF1
Type d'indicateur : Indicateur
Jeux d'indicateurs
Biodiversité & forêt
Objectifs nationaux
Renforcer la mobilisation et les initiatives citoyennes
Préserver les espèces et leur diversité
Préserver et restaurer les écosystèmes et leur fonctionnement
Maîtriser les pressions sur la biodiversité
Objectifs européens
Maintenir et restaurer les écosystèmes et leurs services

CESCO - PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Le programme STOC-EPS a été initié en 1989 par le Centre de Recherches par le Baguage des Populations d'Oiseaux (CRBPO) du Muséum National d’Histoire Naturelle, et fait partie des différents programmes de sciences participatives que regroupe Vigie-Nature.
Disponibilité des valeurs
Annuelle
Rupture de série
Méthodologique
Méthodologie :

Cet indicateur correspond à la moyenne des taux de variations des populations de 60 espèces communes échantillonnées annuellement de manière standardisée. Les variations d’abondance interannuelles sont estimées pour chaque espèce puis une moyenne géométrique par groupe d’espèces est réalisée. L’année 1989 est utilisée comme année de référence (base 100).    

Les pourcentages de variation sont obtenus à partir de l’équation de la courbe de régression exponentielle y=b*exp(ax), qui passe le plus près possible de tous les points. Le pourcentage de variation est alors b*(exp(a(2019-1989))-1)   

Les estimations des variations d’abondances interannuelles sont obtenues à l’aide de rtrim (modèles log-linéaires). Les modèles utilisés prennent en compte les sites et l’année de collecte.

Robustesse
Robuste
Précision
Très précis
Sensibilité
Très sensible
Efficacité
Très efficace
Accessibilité des données
Accessibles
Homogénéité des données
Homogènes
Fiabilité des données
Fiables
Pérennité des données
Pérenne
Abondance des données
Abondantes
Coût de mobilisation
Coût faible
Niveau d'appropriation
Familier
Piste d'améliorations
Le classement actuel des espèces considérées comme spécialistes est discuté (d'autres listes existent) et PatriNat (OFB-CNRS-MNHN) a entamé un travail sur les liens espèces-habitats en tenant compte de la force de ce lien.