Surface de mangroves faisant l'objet de mesures de conservation

Surface de mangroves faisant l'objet de mesures de conservation

25 % des mangroves nationales font l'objet de mesures de conservation en 2018.

25 %

en 2018

Télécharger Télécharger
Pôle-relais zones humides tropicales, 2018 ; Délégation OM, 2018. Fonds cartographiques : AFB, IGN. Réalisation : Olivier Debeuf. © AFB, 2019.
Origine des données : Université de Nantes, 2018. Traitements : SDES, septembre 2019
Université de Nantes, 2018. Traitements : SDES, septembre 2019.
Nom complet de l'indicateur : Part des surfaces de mangroves sous statut opérationnel de protection des territoires d'Outre-mer hors travaux spécifiques (en %)

Définition:

Cet indicateur livre une information relative aux moyens techniques mis en oeuvre pour atteindre les objectifs qualitatifs et quantitatifs de conservation. Il vise à dimensionner les efforts déployés pour mettre en place des mesures de gestion effectives, qui impliquent notamment la désignation d'un gestionnaire et la définition d'un document de gestion pour une surface déterminées. Il permet également d'évaluer l'accomplissement des engagements français en termes de politique publique pour la conservation de la biodiversité.
Date de mise à jour:

Milieux concernés

Milieux forestiers

Milieux humides

Milieux marins et littoraux

Pressions

Destruction et fragmentation des habitats

Changement climatique

Politiques associées

Gestion des espaces naturels

Maitrise des pressions liées aux activités humaines

A quelle(s) question(s) répond cet indicateur

Interprétation de l'indicateur

Le pourcentage des surfaces nationales de mangroves gérées à des fins de conservation rend compte des efforts à fournir ou des efforts déjà fournis pour proposer une gestion efficiente des mangroves des territoires français d'Outre-mer. La surface nationale de mangroves (gérées ou non) n'est cependant ni simple à déterminer, ni facile à interpréter. Il convient en effet avant toute chose de déterminer ce qu'est une mangrove (mangroves, arrières mangroves, tannes, marais...), puis de pouvoir identifier le mode pertinent de collecte de l'information et d'en interpréter correctement les résultats. L'interprétation de cet indicateur est complexe car la surface nationale est statistiquement largement dépendante des vastes portions de mangroves guyanaises qui disparaissent ou apparaissent au grès du déplacement des bancs sédimentaires (il est donc nécessaire de pouvoir analyser séparément les territoires pour retirer le biais guyanais de l'analyse globale). Il s'agit donc d'une donnée quantitative importante mais qui nécessite une grande précaution d'interprétation. Certains modes de gestions coutumiers ne sont pas pris en compte par l'indicateur, par exemple à Wallis ou en Nouvelle-Calédonie. Des travaux ultérieurs sont prévus pour faire évoluer les indicateur vers une meilleure prise en compte de ces modes de gestion. Pour les mangroves de Polynésie, les palétuviers ont été introduits à Moorea en 1933, y sont en expansion, occupant désormais 40 ha. Ce type d'habitat n'étant pas présent de manière naturelle, la question de la gestion ne se pose pas de la même façon. Pour en savoir plus : https://rom.pole-tropical.org/home
Code indicateur: SNB-MML-20-SM1
Type d'indicateur : Indicateur

Jeux d'indicateurs

Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) - Synthèse Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) - Spécificités outre-mer Biodiversité & forêt Biodiversité & milieux humides Biodiversité & milieux marins

Objectifs nationaux

  • Préserver les espèces et leur diversité
  • Construire une infrastructure écologique incluant un réseau cohérent d’espaces protégés
  • Préserver et restaurer les écosystèmes et leur fonctionnement
  • Développer et pérenniser les moyens financiers et humains en faveur de la biodiversité
  • Faire de la biodiversité un moteur de développement et de coopération régionale en outre-mer
  • Maîtriser les pressions sur la biodiversité
  • Garantir la cohérence entre politiques publiques, aux différentes échelles

Objectifs européens

  • Maintenir et restaurer les écosystèmes et leurs services

Producteur:

Pôle-relais des zones humides tropicales. Université de Nantes - Pôle 2016 (protocole édité et reproductible).

Origine des données

Surface nationale de mangroves : traitement selon protocole des images Landsat 8 de pixel 30m. Ultérieurement, traitement prévu des images Sentinelle 2 de pixel 10m. Mangroves protégées : Données officielles Ministère en charge de l'écologie. Mangroves gérées : Réseau national d’observation et d’aide à la gestion des mangroves (ROM).

Disponibilité des valeurs

Annuelle

Rupture de série

Non

Méthodologie :

La surface de mangroves est calculée selon un protocole élaboré par Florent Taureau et Marc Robin de l’Université de Nantes, et validé par un collège scientifique dédié.

Le protocole est disponible en ligne sur le site web du Pôle-relais Zones Humides Tropicales (RZHT): accessible ici.

La localisation des entités de mangroves gérées est faite à l'aide d'un Système d'information géographique, et grâce à la remontée d'informations par les acteurs locaux.

Pour calculer la part de mangroves gérées, il s’agit d’attribuer à chaque pixel de la cartographie nationale classé en mangrove un critère de gestion pour déterminer, selon les mêmes règles que pour l'évaluation de la surface nationale de mangrove, la surface de mangroves gérées.

Sont considérées comme gérées, les mangroves dotées d’un statut de protection opérationnel et :

  •  d’un gestionnaire officiel mettant à disposition de l’aire protégée au moins un agent à temps partiel (cible environ 1ETP pour 10 km² chiffre non normatif compte tenu de la variété des situations)
  •  de moyens opérationnels nécessaires à l’exercice terrain du ou des agents (véhicule terrestre et ou marin, bureau et frais de fonctionnement)
  •  d’un document de gestion comprenant à minima des objectifs et mesures de gestion à mettre en oeuvre. Par exemple, un arrêté préfectoral de protection de biotope fixant les objectifs et les interdictions est un document de gestion accepté minimal mais accepté.

Robustesse

Très robuste

Précision

Précis

Sensibilité

Sensible

Efficacité

Très efficace

Accessibilité des données

Facilement accessibles

Homogénéité des données

Très homogènes

Fiabilité des données

Fiables

Pérennité des données

Pérenne

Abondance des données

Très abondantes

Coût de mobilisation

Coût très faible

Niveau d'appropriation

Familier

Indicateurs similaires

Prélèvements de bois en forêt au regard de l’accroissement des arbres

61

%

sur la période 2010-2018

Prélèvements de bois en forêt au regard de l’accroissement des arbres

Les prélèvements de bois en forêt représentent 61 % de l’accroissement biologique des arbres.

Très gros arbres et bois mort en forêt

+ 7

%

sur la période 2013-2017

Très gros arbres et bois mort en forêt

Le volume des bois morts et très gros arbres des Grandes régions écologiques (GRECO) a augmenté de 7 % en moyenne entre les périodes 2008-2012 et 2013-2017.

Taux de boisement en France métropolitaine

31

%

en 2017

Taux de boisement en France métropolitaine

La forêt occupe 31 % du territoire métropolitain et progresse.